Qui sommes nous

Qui sommes nous

I. Définition et objectifs

La ferme d’accueil et/ou pédagogique certifiée membre de l’association pour la promotion des fermes d’accueil et pédagogiques au grand-duché de Luxembourg (APFAPL) est une exploitation agricole, horticole ou viticole, qui a pour objectif d’accueillir des groupes d’enfants dans le cadre de leur activité scolaire ou extrascolaire. Elle peut également accueillir d’autres groupes cibles dans le cadre d’une visite ou d’un séjour à la ferme. Peut être considérée également comme ferme pédagogique toute association ou institution active dans le domaine de l’agriculture ou de la pédagogie environnementale. Une ferme d’accueil et/ou pédagogique suit l’objectif de sensibiliser le public pour les travaux, produits et services du secteur primaire.

L’exploitant doit cotiser l’APFAPL.

L’exploitant d’une ferme pédagogique propose des activités pédagogiques qui mettent en valeur le fonctionnement de son exploitation dans le cadre d’un projet discuté avec les enseignants ou animateurs qui encadrent le groupe. Dans le cas d’une ferme d’accueil, l’exploitant accueille un groupe de personnes en vue de leur permettre un séjour en milieu rural et de leur donner une impression du secteur primaire.

II. Critères d’adhésion au cahier des charges

Les critères d’adhésion sont de trois ordres:

 l’activité en relation avec l’agriculture, l’horticulture ou la viticulture,

 l’accueil et la pédagogie,

 l’aménagement, la réglementation et la sécurité.

1) L’activité en relation avec l’agriculture, l’horticulture ou la viticulture

– La ferme pédagogique a pour objet de mettre les visiteurs en contact avec la réalité du secteur primaire.

L’exploitation qui constitue le support de la ferme pédagogique doit avoir une activité effective de productions animales et/ou végétales au sens large du terme. Les activités éducatives s’appuient sur les activités agricoles, qui illustrent l’organisation du travail des agriculteurs, horticulteurs et viticulteurs et permettent de sensibiliser le public pour le secteur primaire et l’environnement.

L’accueil, la visite de l’exploitation, la présentation et le suivi des activités éducatives sont assurés personnellement par l’exploitant ou un représentant participant activement aux travaux de la ferme.

– Une ferme d’accueil a pour objet d’accueillir des visiteurs et de leur permettre de passer un séjour agréable en milieu rural.

L’exploitation qui constitue le support de la ferme d’accueil doit avoir une activité effective de productions animales et/ou végétales.

2) L’accueil et la pédagogie

L’exploitant devra répondre favorablement aux demandes de visites dans les limites du calendrier cultural agricole.

L’exploitant dirigeant une ferme pédagogique détermine, ensemble avec l’enseignant ou l’animateur et lors d’un entretien préalable, l’organisation de la visite et des activités pratiquées. Cet entretien doit permettre à l’enseignant ou à l’animateur de groupe de préparer la visite afin d’en valoriser au mieux l’intérêt pédagogique. Il peut notamment être complété par des échanges téléphoniques, une intervention préalable dans la classe ou une rencontre de l’enseignant ou de l’animateur sur l’exploitation.

Les activités visent avant tout à mettre les visiteurs, et surtout les enfants, en situation d’observation et de découverte. L’essentiel de ces activités doit avoir un lien avec les activités de production agricole.

L’exploitant a une bonne aptitude à communiquer et sait s’adapter au public qu’il accueille. Il doit proposer une pédagogie active et présenter son exploitation à l’aide de supports pédagogiques compréhensibles. Il doit notamment adapter le contenu de sa visite au niveau scolaire des visiteurs.

L’exploitant permet aux visiteurs d’approcher les animaux tout en respectant la sécurité et les conditions sanitaires. Il est de plus invité à leur donner un ou plusieurs «témoins» de la visite (épis, graines, plumes, fruits, produits agricoles,…).

Un goûter ou une dégustation peuvent être préparés et servis aux visiteurs. Dans ce cas, les produits devront avoir été élaborés dans le respect des normes sanitaires existantes.

De même, une ferme d’accueil doit être conçue de telle façon que le séjour et le repas peuvent se dérouler dans le respect des normes sanitaires existantes.

3) L’aménagement, la réglementation
et la sécurité

L’accès à la ferme pédagogique doit être facilité par la signalisation préconisée par le réseau APFAPL. Le stationnement d’un car à proximité de l’exploitation doit être possible.

La ferme et ses abords sont propres et accueillants et, dans la mesure du possible, doivent respecter le caractère du paysage pour s’insérer au mieux dans leur environnement.

La ferme d’accueil ou pédagogique doit offrir un local social pour accueillir les groupes ainsi qu’un point d’eau potable et un espace sanitaire. L’agriculteur doit en outre disposer d’un coffre à pharmacie pour les soins d’urgence.

L’exploitant se conforme aux textes législatifs et réglementaires en vigueur, notamment en matière sociale, sanitaire, de sécurité et de bonnes pratiques agricoles.

L’exploitant doit informer le responsable du groupe des risques liés à la visite d’une exploitation de production ainsi que des consignes de sécurité, préalablement à la visite.

L’exploitant est assuré pour les activités pratiquées. Il doit notamment souscrire une assurance responsabilité civile. Une assurance intoxication alimentaire est indispensable dès l’instant où il organise des dégustations ou des repas à la ferme. Une assurance complémentaire à l’assurance responsabilité civile, couvrant tous les risques en relation avec l’accueil à la ferme, est offerte par l’APFAPL et fait partie des prestations en relation avec la cotisation annuelle.

III. Autres obligations
de l’exploitant

Tout exploitant adhérent au réseau APFAPL s’engage à:

– informer le Conseil d’Administration de l’APFAPL de tout changement important concernant son activité,

– être à jour de sa cotisation annuelle, qui est versée pour la date de l’assemblée générale ordinaire au plus tard,

– valoriser le réseau APFAPL à la réputation duquel il contribue

o en apposant à l’entrée de l’exploitation le panonceau de l’APFAPL,

o en fournissant toutes les données nécessaires pour être présent sur les supports et publications de l’association (brochure, site web,…),

o en faisant figurer le logo de l’APFAPL sur tous les supports et documents promotionnels de l’exploitation (dépliants, plaquettes, site web,…),

o en répondant à toute enquête (statistiques, satisfaction de la clientèle, points à améliorer,…) ou demande de l’association;

– suivre au moins une formation spécifique sur l’accueil pédagogique à la ferme proposée par l’APFAPL,

– participer à la réflexion et aux travaux concourant à la valorisation et la promotion des fermes pédagogiques.

IV. Suivi des visites

L’APFAPL veille au respect du cahier des charges et vise à optimiser le bon déroulement des visites aussi bien au niveau pédagogique qu’au niveau pratique (sécurité,…) en donnant conseil aux membres de l’association lors d’éventuelles visites de suivi par le Conseil d’administration sur demande du membre exploitant.

Conformément à l’art. 7 des statuts de l’association, le Conseil d’administration peut retirer le certificat selon le présent cahier des charges s’il est établi que l’exploitant en question ne respecte pas le cahier des charges, qu’il a commis une infraction grave ou contrevient aux intérêts ou à la bonne réputation de l’association.